• Dans mes idées les plus noires (comme d'hab) j'ai écrit un texte pour un concours. Inutile de vous donner le thème, vu le texte, vous comprendrez par vous même. (le seule avantage c que j'ai été 2eme au classement !)

    Les étoiles commencent a se montrer en début de soirée...
    Je n'ai jamais pensé a les regardées si attentivement.
    Je suis au bord du Canal, abritée par un arbre qui a à moitié poussé dans l'eau.
    Mes amis sont entrain de s'entrainer, on fait de la voile. Tous ensemble d'habitude.On....

    Je n'ai pas envie de les regarder, ou plutôt, si, je veux voir la joie de vivre illuminer leur visage, leur fournir une étincelle dans les yeux.

    Elodie me regarde. Elle a compris. Même sans être ma meilleure amie, c'est a elle que je me suis confiée. A elle seule.

    Ma robe blanche flotte au vent, je m'écarte de sous l'arbre. A la lumière du jour encore plus près du bord.

    Je souris.
    Pour la dernière fois de ma vie.

    Un sourire qui dit tout. Et au loin, une petite blonde qui s'est mise debout sur son bateau et hurle.

    Les 3 autres me regardent et l'un des deux garçons commence a venir vers moi.

    Je lui fait non de la mains. Il tire deux fois plus fort sur sa voile. Manque de chance pour lui, il a le vent de face.
    "Sophie ne fait pas ça !"
    ça ne sert à rien Guillaume, tu devrais le savoir ! Tout ce que je demande c'est la paix, et je ne l'aurais qu'a six pieds sous terre !

    Ma robe vole du côté du canal, mes cheveux aussi. Ces mêches de couleur chatain...

    Finalement, je m'abaisse et ramasse ma dague, elle appartenait à mon grand père, décédé a la guerre. Je ne l'ai jamais connu.

    Approchant sa lame de mon poignet, je me coupe les veines, laissant l'hémoglobine jaillir de mon poiget.

    Des larmes d'échappent de mes yeux.
    Mal........J'ai si mal.........la vie ne sert a rien........qu'à faire souffrir.

    Ravalant mes pleurs, je m'emparre une nouvelle fois de cette arme. Je m'ouvre l'autre poignet. Le sang gicle de l'artère bléssée. Je regarde au loins.
    Alice a fermé les yeux, épouvantée. Loïc console Elodie, très choquée. Guillaume, lui, ne fait pas attention, il essaye d'aller le plus vite possible, pour m'empécher d'aller plus loin.

    Cette fois si, je m'ouvre l'interieur des bras, completement, et les nois dans l'eau du canal.

    Puis j'y plonge jusqu'au épaules.
    Je ne sais pas si l'eau est froide. Je ne ressent plus rien. Progressivement, je continues a couler.

    L'eau envahit mes narines, mes poumons.
    Au secours ! Je ne peux plus respirer ! Je.....

    C'est Fini

    Guillaume arrive finalement et récupert mon cadavre. A présent je vois tout, Je ne suis plus qu'une ombre.

    Voila. C'est fini ! Je sais, c'est cours mais y'a rien de plus a dire sur ce que je pense !

    Bisous

    Sophie


    2 commentaires
  • Salut.

    Chris va mieux aujourd'hui, il est sorti du coma. Malgré tout, les profs nous donnent des nouvelles de lui au collège. Mais il s'est fait trucider par son père.

    On a ressu les bulletin scolaire, moi j'ai 10,10 de moyenne générale, alors ça a bardé. Ma grand mère a sorti des tonnes de mensonge et m'a rabattue devant ma mère qui l'a crue, résultat : 3 gifles, et 2 baffes mais sur la tête. Elle m'avait jamais fais ça, enfin... y'a un début à tout.

    En sport, a ce qu'il parrait je suis trop démotivée (j'ai 9 de moyenne). Je vous montre la pertinence des cours : Aujourd'hui, saut en hauteur. En épargnant les détails, ce soir je me retrouve avec un bras platré et la cheville, et des béquilles (pas très utiles a cause du bras) et une compresse vachement sérrée dans le cou car avec mon épaules j'ai tapé un peu fort dedans en tombant....

    ...et c'est ce soir les vacances de paques. Ma mère s'est foutue de moi et ma grand mère s'est encore mise a raconter des bobards. J'EN AI MARRE !

    La elle sont parties faire des courses donc je suis tranquille.

    Pour ceux qui comprennent pas trop pourquoi ma grand mère est la, je m'explique : Je vis avec ma mère et ma grand mère, et mon père habite ailleurs (je c pas où). Mais mes parents sont pas séparés. (je vous avoue que moi aussi des fois je m'y perd). - en passant, il se souvient même pas de mon âge, c'est super énervant -.

    Bon,

    Chamicalement

    Sophie


    1 commentaire
  • Slt.

    Aujourd'hui, c'est surement une des pires journées de ma vie ! Pour commencer, j'ai eu un controle d'anglais sur les verbes irrégulliers et j'ai rendu feuille blanche, donc 0 assuré. J'ai aussi eu 0 et 5 sur 20 en Italien. Par la même occas', le prof en a profité pour me rabesser en disant que je foutais rien alors que je passe 3h sur mes devoirs presque tout les jours ! Alors j'étais en larme pendant 2h...

    Sinon, en première heure de l'aprem, un de copain s'est mis à vomir vert en maths. C'était dégoutant. Y'a eu les flics et des gros chiens et une ambulance qu'est arrivé. En fait il a fait une overdose de chitt. (je c pa comment ça s'écrit). Il était blanc et froid comme un mort avant de vomir, et maintenant il est à l'hosto dans le coma, dans un état critique, on sait pas si il va se réveiller et il va être renvoyé du collège a coup sur !

    Donc ça a fait pleurer les 3/4 des 4èmes parce que ce gas la était vachement sympa avec tout le monde et étais très discret et sans emmerdes.

    Bon, moi je sais que je toucherais jamais à des saloperies dans ce genre !

    Et demain j'ai contrôle de maths (j'ai rien compris à la leçon) et d'histoire (j'arrive pas à retenir touts les shémas qu'on a !)

    Donc pour me détendre, je mets la musique d'evanescence à fond dans ma chambre !

    Et puis j'ai eu une extincsion (je sais pas comment ça s'écrit) de voix. C'était pas super. Et la j'ai mal à la tête. C'est pas super non plus.

    Bon ben, je retourne au téléphone, parce que ma meilleure amie est choquée à cause de l'overdose de Chris !

    bis'

    Sophie (dégoutée de la vie - notamment parce que le collège est abominable !)


    2 commentaires
  • Kikoo !

    Pour une fois, la journée était super ! (je sais, je change d'humeur très rapidement).

    En dehors des remarques de Tomate, et qu'on me confisque tout ce qui était pointu, ça a été ! La journée scolaire c'était pas le pied parce que j'ai eu un 1,5 en Anglais, mais sur le chemin de la voile, je me suis barrée avec une copine et ont a papoté.

    En passant ses conseils que j'aurais du voir un psy (je déteste les psy, c'est plutot pour ceux qui ont rien dans la cervelle a mon gout), elle m'a raconté sa vie. (pour une fois que je suis attentive à quelque chose...) et puis au final, en me comparant à elle, je suis comme une richou devant un mendiant, et je me pleins de pas être encore assez riche. (^métaphore, c tout !^).

    Enfin bon, je me suis rendue compte que je suis la dernière à pleindre, mais que je suis super imbécile de m'être pleinte comme une délaissée. (parce qu'au final, j'ai tout ce que je veux et finalement si je redouble, c pas si grave après tout, y'en a d'autres qui l'ont fait - celle avec ki je papoté par ex.)

    Donc tout est bien qui fini biennnnnnnnnnnnnnn et moi j'arrête de me servir de tout ce qui est pointu, c décidé ! (parce que les boursouflures au bras, c pa joli-joli) !

    Gros gros gros zibousssss

    Sophie (méga heureuse, alors profitez en !) 


    2 commentaires
  • Cette fois ci, on m'a vu. J'étais tellement perdue dans mes pensée et à parler que je n'ai pas enlever mon compas de mon bras. Evidemment elle m'a demandé d'arrêter, mais c'est trop dur.

    J'ai pas envie de lutter, c'est comme une drogue. La scarification, si on peut appeller ce que je fais comme ça. Je me frotte les bras jusqu'au sang, je les rayes, pour ne plus penser à la vie réelle. A rien.

    Et dans un sens j'ai l'impression que c'est ce que je mérite. Souffrir. Comme si je devais subbir ça. Me demandez pas pourquoi ! J'en sais rien en fait. C'était y'a quelques jours, après avoir reçu la fiche navette (celle qui me disait en sous entendus que j'aller redoubler), ça m'est venu comme ça. Je ne passe pas par manque de travail, alors je vois pas pourquoi je devrais être heureuse.

    Je ne le mérite pas. C'est clair et net.

    Pourtant, tout le monde, sauf Cynthia et Aurélie, deux de mes copines, m'empêche de faire ce que je veux.  Et puis ma famille n'est pas au courant alors bon, si je me fais trop remarquer ça se saura partout et je serais prise pour une folle. "Sophie, si tu redoubles, tu es la honte de la famille !".

    Je les entends encore ! Et puis de toute façon, si je redouble, je ne fous PLUS rien du tout ! (1 année relax).

    Je me doutes que si une personne ose lire jusque la, (ce qui m'étonnerais fortement) elle doit de dire "Merdre, mais qu'est-ce que jm'en balance d'une gamine et de sa vie !" comme toute la terre entière d'ailleurs !

    Bon, amiciseaucompalement.

    Sophie (le dechet de l'humanité)


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires